Résumé du domaine 3 : Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques.

Activités artistiques et langage

Tout d’abord, il s’agit d’insister par l’ajout comme pour le domaine 2 (Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique) d’un lien indissociable avec la langue française. En effet chaque activité offre aussi l’occasion d’une expression orale, avant, pendant et à posteriori ou de façon décontextualisée. Ce domaine d’apprentissage se rapporte aux arts du visuel (cinéma, dessin, peinture, sculpture, photographie, bande dessinée, arts graphiques, arts numériques), aux arts du son (chansons, musiques instrumentales et vocales) et aux arts du spectacle vivant (arts du cirque, danse, théâtre, marionnettes, etc.). Il veille à permettre à tous les élèves de découvrir ces univers artistiques. Ainsi, l’école maternelle crée la première étape du parcours d’éducation artistique et culturelle qui s’établit tout au long de la scolarité de chacun en primaire et secondaire.

L’objectif visé est l’acquisition d’une culture artistique personnelle, fondée sur des repères communs.

Présentation des objectifs du domaine 3 et éléments de progressivité

  • Amener l’enfant à développer un attrait pour les pratiques artistiques
  • Lui faire découvrir différentes formes d’expression artistique
  • L’amener à vivre et exprimer des émotions, formuler des choix

Les productions plastiques et visuelles

Peinture maternelle

Le dessin

Il est précisé qu’un espace aménagé est proposé aux élèves dans les classes. Cet espace est l’occasion pour les enfants de dessiner librement en manipulant outils et supports divers mis à disposition. Le dessin s’apprend et se construit par des essais multiples allant de traces qui s’affinent pour devenir progressivement reconnaissables. Ces essais pourront être améliorés voir détournés, prolongés au fil de l’année pour percevoir la progression de l’élève, et que celui-ci la perçoive également. 

Chaque production est l’occasion d’un échange, notamment dans la comparaison des effets voulus et produits. Régulièrement, du temps est donné pour dessiner librement dans cet espace aménagé décrit, offrant outils et supports. L’observation des dessins permet aussi de s’interroger sur les réponses apportées par des plasticiens, illustrateurs d’albums. 

Le graphisme décoratif

La rencontre de graphismes décoratifs issus de traditions culturelles et d’époques variées s’effectue au tout au long du cycle 1. Ils aboutissent à la construction de répertoires d’images, de motifs pour apprendre à reproduire, assembler, organiser à des fins créatives mais aussi transformer et inventer. Lorsque l’activité est conduite par l’enseignant, les tracés libres laissent place à des tracés volontaires, à une observation fine et la discrimination des formes. Ces acquisitions tout comme la coordination œil-main, l’habileté gestuelle sont nécessaires et faciliteront la maîtrise des tracés de l’écriture.Graphisme école maternelle

Réaliser des compositions plastiques, planes et en volume

C’est en s’intéressant aux formes, aux couleurs et aux volumes (seul ou en petit groupe) que la réalisation de différentes compositions plastiques est rendue possible. Ces compositions sont rendues possibles en travaillant sur la couleur, en associant les mélanges, les nuances et les camaïeux. Les superpositions, les juxtapositions, le mélange d’images, sont aussi des moyens différents. Il convient d’associer chacune des expériences et actions à l’acquisition d’un lexique approprié. Ainsi, la consigne en elle-même est alors un problème à comprendre, à résoudre pour l’élève. Elle vient également transformer la représentation habituelle du matériau utilisé. De cette façon elle aide à la représentation du monde en trois dimensions, la recherche de l’équilibre et de la verticalité.

Observer, comprendre et transformer des images

Il s’agit d’apprendre progressivement à catégoriser les images (fixes ou animées) et d’établir leur fonction. (Exemple : Distinguer une photographie d’une illustration). L’objectif est d’amener l’élève à s’exprimer sur ce qu’il voit, perçoit et à développer un regard critique.

L’univers sonores

Jouer avec sa voix et acquérir un répertoire de comptines et de chansons

Des situations jouées sont proposées afin de permettre à chaque élève de découvrir les possibilités qu’offre leur voix. Ainsi, l’enseignant les poussent à dépasser les usages courants et ceux de façon ludique. Ils apprennent aussi à chanter en cœur avec leurs camarades ou individuellement. La précision, le respect du rythme, l’articulation, etc., augmentent à mesurer que les enfants progressent.

Explorer des instruments, utiliser les sonorités du corps

Les activités proposées permettent de contribuer au plaisir de la découverte de sources sonores variées. Ces situations proposées sont liées à l’évolution des possibilités gestuelles des enfants. Tout d’abord, les enfants explorent avec les percussions corporelles, des objets, des instruments de percussion. Progressivement, l’enseignant vise à ce que l’élève maîtrise son geste afin d’en contrôler les effets. Une exploration comparative permet de commencer à catégoriser les instruments dans des familles d’instruments (ceux que l’on frappe, que l’on secoue, etc).

Affiner son écoute

Affiner son écoute cycle 1

Des activités d’écoute permettent de développer la sensibilité, la discrimination et mémoire auditive des élèves. De cette façon, un premier répertoire de références culturelles se crée, ce qui favorise aussi le développement de l’imaginaire.

Ces activités d’écoute sont régulières et peuvent être ritualisées. Elles permettent la rencontre de style, de tempo, de sons contrastés ou d’instruments appartenant à des familles différentes. Petit à petit l’élève affine son écoute, oriente son attention et apprend à poser des mots sur ce qu’il perçoit au travers de l’écoute réalisée.

Le spectacle vivant

Les activités artistiques proposées permettent la mise en jeu du corps et suscitent chez l’enfant des émotions et sensations nouvelles. Il développe de nouvelles façons usuelles de se déplacer et d’agir permettant une mise en scène progressive. L’enseignant amène l’élève à imiter, inventer, assembler des propositions scéniques individuelles ou collectives. La relation avec les autres est ainsi facilitée grâce à ces rituels. Ces temps sont l’occasion d’observer, et d’échanger sur ce qui perçu, ressenti. Enfin, ces occasions contribuent aussi au développement du statut de spectateur actif et attentif.

Découvrez le résumé du domaine 4.